LOGIN
S'enregistrer ou se connecter
Avatar
Pas encore de compte?

Rejoignez nous.

Pour créer un compte, merci d'envoyer un mail à l'adresse suivante : club.panhard.france@gmail.com

Réinitialiser mon mot de passe - Se souvenir de moi

Username
Mot de passe
Remember me

Normandie

Rencontre au Val-Ygot et Rosay le 13 juin 2021

Une météo au beau fixe, une forêt magnifique, des participants plein d’entrain, heureux de se revoir, et hop, tout va pour le mieux...
Quoique... Sur les photos il manque du monde et des voitures. Les deux Gérard arriveront un peu après : L’un parce qu’il venait de loin, l’autre parce qu’il avait ‘’jardiné’’ et que sa PL ne voulait plus avancer.

image001

Il faut avouer que le lieu de regroupement prévu dispose d’un grand parking, pratique, mais que la base de lancement de V1 du Val-Ygot, bien que connue et référencée par l’office du tourisme, n’est pas indiquée sur toutes les cartes et que les GPS ne savent pas tous situer l’endroit.

L’atmosphère était très agréable à l’ombre, sous les frondaisons des allées du site. Ceux qui ne connaissaient pas l’endroit avaient tout le temps nécessaire pour se promener, effectuer une visite ‘’libre’’, tandis que le reste du groupe savourait les retrouvailles, discutant autour d’un café, d’un thé, accompagnés de viennoiseries amenées par Fabienne et Yanick.

Nous levâmes le camp vers midi afin de rejoindre Rosay. La petite dizaine de kilomètres qui nous séparait de l’arrivée se déroula à un train de sénateur, d’abord sur la D99, puis en suivant une route pas bien large qui nous mena finalement au but.

9 voitures sur 10 furent avalées par le parking ombragé à l’intérieur du musée. Une PL17 est donc restée garée sur un petit emplacement en plein soleil.

Les discussions reprirent dare-dare, et les pique-niques sortis des voitures, nous nous sommes répartis autour des tables disponibles en extérieur. Le propriétaire installa des parasols ; Phébus devait être content de nous voir car il dardait généreusement ses rayons sur nous.

Vers 14h30, nous avons rangé les restes de notre ‘’banquet’’, puis commencé la visite des locaux du musée proprement dit.
Comme souvent, l’origine du musée relève d’une passion : celle de conserver la mémoire de métiers disparus ou en voie de l’être, à travers des objets -petits ou gros, voire très gros-, afin d’illustrer au mieux l’évolution, la transformation des professions agricoles ou artisanales de nos campagnes.

Cette large collection de meubles et outils divers utilisés régulièrement par les générations qui nous ont précédés nous rappelle que leur existence était plus ‘’physique’’ que la nôtre dans les activités qui rythmaient leur quotidien. De nos jours, certains se livrent avec conviction à un footing journalier, font des kilomètres en vélo ou sont adeptes des salles de sport pour compenser ce manque d’activité physique et entretenir les muscles du corps…

Bon, ce n’est pas l’tout, mais l’heure tourne ; on ne s’ennuie pas mais nous devons rejoindre nos pénates... Le dire, c’est bien, mais encore faut-il pouvoir le faire !

Un échange de bobine d’allumage sur la PL 17 restée en plein soleil lui permit de retrouver un allumage correct. Didier, Gérard et nous, sommes revenus vers Yvetot sans le moindre problème.
Au revoir, à une prochaine fois...
Crédit photos : Jean-Hervé, Sylvie, Didier et personnelles.