Sud Est

Compte rendu assemblée de section 2016

Le 28 fevrier 2016 nous avions rendez -vous au bar restaurant Owin, 5541 route des hauts du camp à quelques encablures du circuit Paul Ricard au Castellet pour notre notre assemblée de section . Nous étions 38 a assister à cette assemblée avec notre Président Philippe Cherrier qui nous fait l'honneur d'être parmi nous nous le remercions.

AGS2016 1

La météo très peu clémente ce dimanche a découragé grand nombre de panhardistes, non pas d'assister à l'assemblée, mais de sortir les Panhard(s) du garage. Finalement, des rayons de soleil ont fait leur apparition, mais trop tard, les bicylindres sont restés garés. Quelques exceptions quand même, il y avait 5 Panhard, ce n'est pas mal, quand on sait l'eau qui s'est déversée dans le sud est ces dernières heures, hé oui nous avons aussi nos épisodes de pluie!

 

AGS2016 2

Très bon accueil au restaurant O win avec café et mini Viénnoiserie.

AGS2016 4

10 heures trente notre ami et responsable Pierre Albérola prend la parole et remercie les adhérents de leur présence: il explique les désagréments causés par l'organisation du salon d'Avignon, (AVIGNON MOTOR FESTIVAL) à la suite de quoi les carnets de billets tarifs club, sont indisponibles à ce jour ceux ci seront envoyés par courrier, de ce fait, dépense supplémentaire pour la trésorerie.

AGS2016 7

11heures 05 : reprise de la séance discussion de la sortie des amis, qui cette année sera organisée par la section sud-est avec le concours de la section sud ouest, une année sur deux nous alternons la responsabilité de l'organisation.
Cette sortie est la continuité de la sortie du viaduc de Millau qui est arrivée à son terme en 2013, et, qui est revenue au goût du jour en 2014, sous l'appellation SORTIE DES AMIS, sur une idée de notre ami Didier Bompar, que ferions nous sans lui ?

AGS2016 8

11 heures dix Robert Gonzalvez nous fait part de son rapport financier, approbation des comptes à l'unanimité, il y avait ce jour une élection au bureau, aucun candidat ne se présente, Robert Gonzalvez est réélu à l'unanimité à son poste de trésorier.

Philippe Cherrier nous parle brièvement du rassemblement international d'Italie.

AGS2016 5

AGS2016 6

Josian collet nous propose une sortie près de Bézier (un rassemblement de véhicules anciens) avec 2 repas gratuits pour l'équipage, pas de frais d'inscription, nous en saurons plus le moment venu. 11heures quarante cinq fin de la séance
12heures quinze apéritif en attendant le repas.
Magret de canard ou plat de poisson
Vers 15 heures dislocation du groupe, et retour à la maison.

 

AGS2016 3


Merci encore à tous les participants

 

André Aldeguer

 

 

Le circuit Paul-Ricard, appelé aussi circuit du Castellet, est un circuit automobile français situé dans le département du Var près des communes de Signes et du Castellet.
Le circuit est né sous l'impulsion de Paul Ricard, un temps maire du village de Signes voisin du site, qui voulait créer un évènement d'ampleur internationale dans la région, avec les conseils de Jean-Pierre Beltoise et quelques autres spécialistes du sport automobile.
Désigné Premier Centre d'Excellence par l'institut de la FIA pour la sécurité en sport automobile en 2005, homologué par la FIA en 2006, le circuit a rouvert ses portes au public en 2009 et accueille désormais des épreuves de compétition automobile et moto, ainsi que des roulage de clubs et des opérations marketing
Paul Ricard commence, sur les mille hectares de rocaille du plateau du Camp entre Marseille et Toulon, par construire un aérodrome en 1962 pour ses affaires et pour desservir l'ouest varois.
L'idée vient alors de créer un circuit automobile et le projet est bouclé en dix mois. Les premiers projets, conçus par des architectes peu au fait du sport automobile étaient fades et Paul Ricard décida alors de confier le dessin du tracé à des pilotes de renom : Henri Pescarolo et Jean-Pierre Beltoise entre autres, furent invités à donner leur avis.
En trois cents jours est créée une piste de 5,810 km, avec notamment la fameuse ligne droite du Mistral de 1 800 mètres. Le circuit est à l'époque la référence en matière de tracé et de sécurité.
Le circuit est inauguré le 19 avril 1970. À sa tête est nommé François Chevalier qui le dirige pendant trente ans1. Le circuit obtient, en 1971, l'organisation du Grand Prix de France de F1. Suivent bientôt les motos avec des courses de vitesse et à partir de 1978 le Bol d'or.
Dans les années 1980, le circuit se diversifie, avec des courses