Sud Ouest

6eme sortie viaduc de Millau

6eme Sortie du viaduc de Millau

Après plusieurs coups de fils échangés entre Montauban et Toulouse nous décidons de nous retrouver avant Albi (route de Gaillac) vers 7 heures…les autres Toulousains partent un peu plus tard (trop tard pour nous)! A 6 heures la scarlette est sur la rocade…

 

5 mn après le départ en voyant la jauge au ¼ vide je m’arrête faire de l’essence (du SP95…sans additif…), 15 litres plus tard je remonte en voiture étonné du peu d’essence mis…je re-regarde ma jauge et je vois toujours ¼ vide !! je tape dessus( !) ça bouge pas !! je m’aperçois alors que je confonds voyant de charge de la batterie et jauge a essence !! le week end commence fort pour moi !! J’arrive malgré tout en avance au RDV (quand je me perds pas en chemin j’arrive souvent à l’avance…on en reparleras + loin), deux 24 arrivent c’est jean louis et andré…manque plus que christian et son junior. A cause d’un embouteillage nocturne dans Montauban ils arrivent ¼ d’heure en retard mais repartons tranquillement car je suis en rodage ! Les consignes sont de me téléphoner si je roule trop vite ! pas un coup de fil du week end…j’ai eu tout bon !! Au bout de 2 heures de route je décide de faire une halte vers St Georges de Luzençon avant d’arriver …au moment de repartir j’ai beau tirer sur le démarreur rien ne se passe ! tout le monde s’arrête et vient me voir en tête du (petit) convoi… Verdict : batterie à plat ! (elle est pourtant neuve, je venais de la changer car l’autre était vide…) en fait problème de charge ou de régulateur, le temps de sortir des câbles et nous repartons d’une traite vers Peyre.

Sur le parking du rocher une cinquantaine de Panhard sont alignées ! nous nous garons sur le deuxième parking attenant rarement utilisé ! Quelques personnes tournent autour des voitures mais la plupart sont près du garage de didier ou du barnum ! Depuis ma dernière visite cet été un grand nettoyage a été fait et les abords sont nickels !

Etant parti rapidement de Toulouse et sans arrêt café en cours de route je fonce sur le barnum boire mon premier café ! tant que j’y suis je prends aussi un peu de fouace et aussi un tripou ! Je vois didier et denise affairés à l’organisation…pas beaucoup de temps pour discuter.

 

François et roger s’occupent de la vente de vin (bordeaux avec étiquette CPLF) pour renflouer les caisses de la section. Les dessins de PIC ont été imprimés et mis sous verre pour une vente dont les bénéfices iront aussi à la section (merci à Françoise pour son accord), je réserve le mien (millésime 53) et admire l’expo classée par année…

 

Je positionne ma voiture prête à partir pour la visite de la maison de la truffe de Comprégnac…des qu’une dizaine de voiture sont garé derrière moi nous descendons pour la visite …

 

je remonte aussitôt car d’autre voyages sont à faire…pierre et son junior s’occupe du deuxième convoi, pendant que le troisième et dernier se met en place j’admire les voitures sur place : Dyna X cabriolet dans son jus (sauf la capote), 2 scarlette, 2 junior, quelques Z, 1 cabriolet Z et 3 cab PL17, plusieurs PL et d’innombrables 24 !! il y a aussi 2 Séra, 3 CD, des DB HBR5 et Lemans et la plus convoité la barquette à nono ! en rajoutant une DS, une type E, une dauphine et une caravelle nous sommes environ 75 voitures !!

 

Le repas est comme d’habitude…rien à dire ! apéro, jambon, saucisse sèche, melon, truffade + saucisse, fromages, fruits divers et variés avec un café pour finir. Nous profitons des tables mis en place pour nous installer face au viaduc, le site est vraiment superbe on s’en lasse pas !

 

Pendant que nous nous rassasions une cohorte d’assistant donne la main à didier ! très efficace car je n’ai pas attendu plus de quelques minutes a chaque fois !! de mieux en mieux chaque année…un grand bravo ! car faire déjeuner (copieusement) rapidement 150 personnes n’est pas une mince affaire !!

 

Didier micro en main nous fait les recommandations d’usage pour la balade de cet après midi…départs échelonnées sans convoi, les locaux étant mis a contribution

 

J’arrête au junior le défilé des participants !! 75 voitures a shooter j’en avais pour plus d’1/4 d’heure !! que les autre participants n’hésitent pas à poster leurs photos !! Je conduit le dernier groupe en espérant ne pas rattraper les derniers partis…le circuit emprunte des (très) petites routes ombragées et étroites…un régal ! pour les curieux nous passons à Comprégnac, Montjaux, Castelnau Pégayrols puis l’aire de repos de Brocuéjouls ! (rien que les noms incite au voyage !) Lors des reconnaissance cet été nous avions bien vu le nombre limité de place (58 u) nous avions alors envisagé la possibilité de le faire réserver pour notre usage, mais sans grand espoir !! En nous mettant un peu partout nous sommes pratiquement tous rentrer …(même si certains sans gêne on failli nous écraser pour nous piquer une place !!)

 

La barquette d’honoré avec en fond Millau et la vallée du Tarn…gros plan sur le bouchon de réservoir bien encastrée dans la carrosserie…ainsi qu’un bref historique ! Je n’étais pas seul a vouloir immortaliser l’instant…nous nous sommes mis a discuter de cette barquette , lui et moi n’en connaissant pas grand-chose sinon quelques anecdotes que m’avait raconté son pilote…le conducteur du DB HBR5 gris nous écoutait gentiment quand il s’est rapproché de nous et nous narra dans le détail la génèse de cette voiture !! Passionnant !! de même la tragique fin du second exemplaire !! (tragique surtout pour son pilote !) C’est cela que j’adore lors de ces rencontres !! la petite ou grande histoire de certains modèles (prestigieux ou pas)

 

Je le redis a chaque fois mais le CD d’Anne est le premier que j’ai vu il y a une dizaine d’année à Nîmes (j’en avais d’ailleurs fait un petit tableau d’après photo), il est bien sur en état d’usage mais n’en est que plus beau à mes yeux !! (merci d’ailleurs à elle pour sa participation)

 

C’est encore moi (ça sera la dernière heureusement !) !! j’ai demandé à Raymonde si elle pouvais me prendre en photo au volant du junior…je ne risque pas de partir avec car le volant me touche le nombril et mes genoux touchent le tableau de bord !! je comprends maintenant pourquoi certains junior ont une encoche de découpé derrière les sièges !! (meilleur recul !)

 

¼ d’heure de marche pour admirer le panorama !! vraiment impressionnant !! on s’en lasse pas…depuis la première édition didier nous fait découvrir le viaduc sous un angle différent…que va-t-il nous trouver pour l’an prochain ?? en delta plane ??

 

Toujours pris de la haut…la station d’épuration !! pas très esthétique mais habilement caché !! j’y suis passé nombre de fois devant sans jamais la voir !! c’est beau non ? (vous êtes pas obligé de me croire…)

 

Nous prenons notre temps pour repartir car didier est allé récupérer les clés des chambres cet après midi ce qui feras gagner beaucoup de temps et d’attente inutile devant les hotels ! Nous repartons en convoi vers Peyre ou nous attends un apéro pour « inaugurer » le « garage » de Didier…je mets des guillemets car en fait de garage j’en ferais bien ma maison !! La traversée de Millau se fait a travers de nouveaux lotissement…trajet fléché (toujours par didier !) a chaque carrefour…je pense que personne ne s’est perdu ! (cela ne seras pas le cas demain !) Apéro pendant 1 heure au garage de Peyre (le jambon et la saucisse nous ont assoiffé !) , petit discours de remerciement du maître des lieux ainsi qu’un petit mot du président du CPLF, sous l’égide duquel cette ballade est organisé, ouverte à tous même si non inscrit au club ou venant d’autres cieux …

 

Quelques vues des invités…

 

Même le chien est de la fête !! (il attend en fait les morceaux de saucisse lui tomber entre les dents…)

 

Il faut quand même partir se restaurer !! c’est dans 2 hôtels tout proche du restaurant que la centaine de participants vont se délasser…avant cela « petit » repas sympa…j’avais pris en photo les différents plats mais je ne sais si c’est l’abus de boisson ou de café mais les photos sont floues !! La nuit portant conseil c’est demain à 9 heures pour certains et à 8 heures pour d’autres que va commencer cette journée de dimanche… Pour moi aussi il est tard…


Dimanche matin 7 heures…lever tôt car même si je fais partie du groupe de 9 heures pour le départ je préfère être en avance en cas de problème… Le premier groupe décolle à 8 heures pour la visite du château de la baume…(environ 90 km), pendant ce temps je remets en place ma batterie que j’ai rechargé cette nuit, je n’ai pas eu le temps de réparer la dynamo ou le régulateur aussi je m’arrêterais en route pour en acheter une (j’ai pas envie de tomber en panne sur l’autoroute au retour si je rentre de nuit) Après avoir refait le plein je pars sans attendre les autres (1/4 d’heure avant…)car je ne compte pas rouler vite… L’ancienne RN9 est roulante (même si ça monte parfois…) et la voiture se comporte bien…je me fais cependant rattraper par le DB HBR5 gris métal…qui me double sans respirer ! Pour ma part je double quelques voitures (des apprentis conducteurs et des retraités « prudent » c'est-à-dire lents…) A Marvejols il y a une station de service ouverte ce dimanche …j’achète donc ma batterie (cela fera 3 en tout car la première que j’avais remplacée devait être bonne !), malgré cet arrêt personne de me rattrape…le road book est bien fait (j’y suis pour rien) et j’arrive au château bien avant 11 heures…la première visite n’est pas finie. Je me positionne au carrefour pour guider les arrivants du dernier groupe…20 mn plus tard le cabriolet Z arrive suivi des autres participants…(entre temps les autres sont partis en direction du restaurant à ¼ d’heure de là.)

 

Nous nous garons devant la façade du château ou nous pouvons faire des photos a loisirs ! la façade et le jardin sont magnifique ! les propriétaires résidant à demeure doivent se complaire en ces lieux !

 

La visite va durer jusqu'à midi ½ avec une guide annonant un peu trop vite son habituel laïus…la visite au pas de course est néanmoins très intéressante !! j’ai mitraillé tout ce que j’ai pu mais si les photos étaient interdite !! Historique : https://www.chateaudelabaume.org/ Situé dans le Massif Central à 1200 mètres d'altitude, La Baume est un château privé, classé monument historique. Il est l'un des plus hauts château de France et est habité toute l'année. La famille de Las Cases entretient et anime depuis un siècle et demi ce monument, participant ainsi activement au rayonnement d’un patrimoine historique et culturel qui lui tient à cœur. Elle s’efforce en effet de faire de ce château un lieu vivant et animé dans lequel le visiteur pourra retrouver un héritage accumulé depuis le XVIIe siècle et toujours conservé avec passion. Le château a conservé une grande partie de son décor d’origine auquel se sont ajoutés ceux des familles qui s’y sont succédées. Ainsi, tout au long de la visite, vous pourrez découvrir un bel ensemble où se mêlent le style rustique du Gévaudan du début du XVIIe siècle avec celui plus raffiné du XVIIIe, influencé par des artistes venus d’Italie et le travail des manufactures de Versailles. L'allure austère de ses murs de granits renferme donc un intérieur richement décoré en meubles, boiseries, tapisseries et tableaux, qui rendent ainsi justice au surnom qui lui a été accordé au fil du temps : le petit Versailles du Gévaudan. Photos extérieures :

 

Photos des salles intérieures : cette visite aurait (mérite) un temps beaucoup plus long !! des explications plus lentement explicitées et peut être d’autres salles ? Dans le désordre, des parquets français (chevillés ou cloués), des plafonds peints en état d’origine, des meubles en ébène, d’autres en bois traités dans les tourbières de la région, des meubles, des tapisseries d’Aubusson, des vieux livres, un lustre de Murano…on ne sait plus ou donner de la tête !!

 

Des photos de la cour intérieure : les pierres sont évidemment en granit…isolation des murs assuré par un « doublage » intérieur avec cloison bois…le tout sans aucun chauffage et sans humidité !!

 

Le départ du château se fait façon le Mans ! je démarre sur les chapeaux de roues pour foncer au restaurant car j’ai faim !! Grosse erreur de partir seul devant !! jusqu'à ce matin le road book se lisait parfaitement…j’aurais du continuer à le lire ! me fiant à mon instinct et après un rapide coup d’œil à le carte Michelin je fonce !! 10 km plus tard je suis entouré de vache et de barbelés !! pas de restaurant en vue ! Rapide ½ tour …je reviens sur mes pas et repars sur la bonne route ! pas longtemps car 5 km encore plus loin je me retrouve dans un corps de ferme avec toujours des vaches !! je commence à fulminer intérieurement …si ce n’était Didier j’aurais fait ½ tour (définitif)… J’insiste donc et parvient entre les blocs de granit à retrouver la route (très étroite entre un cimetière et une villa !)…il est tard quand j’arrive au restaurant ! tout le monde est attablé et attaque les hors d’œuvre…mes pérégrinations m’ont fait perdre l’appétit…je m’assois quand même en bout d’une table et déjeune pour accompagner les autres. Dommage car le repas est succulent !! j’ai pas apprécier à sa juste mesure…il me tarde de repartir. Je ne fais pas de photos sur le parking …(encore dommage car il y a un nombre impressionnant de Panhard !) Le moral remonte peu à peu mais je décide de ne pas poursuivre le périple vers le viaduc de Garabit…certains feront comme moi. (voir les photos de nico sur le site du CPLF) Je pars via Espalion, Rodez et Albi suivi par le junior de christian au cas ou…le retour se passe sans encombre et arrivé a Toulouse avant 20 heures la batterie à encore de la charge… Impression de cette 6ème sortie du viaduc de Millau ? Cela est de mieux en mieux chaque année ! les organisateurs n’on fait aucun faux pas ! les repas copieux et succulents, les circuits magnifiques, les participants agréables,la météo aveyronnaise égale a elle-même, les voitures de plus en plus propre…que demander de plus ? moins cher (suis pas descendant d’Aveyronnais pour rien !)?? c’est une des sortie les moins chères que je connaisse ! Conclusion : je reviendrais…