Sud Ouest

Disparition de Claude SONCOURT

Claude était né à Paris le 18 février 1937, il s'en est allé, terrassé par une longue et cruelle maladie, la semaine avant son 74 eme anniversaire.

 

 

 

Membre du CPLF, Claude était assidu, avec Janine son épouse, aux sorties du club auxquelles ils participaient avec leur 24 ct blanche. Il avait été, voici quelques années, le président de l'Amicale Panhard du Sud-ouest et, à ce titre, avait participé à la réunion que nous avions organisée à Saint Jean d'Alcas, dans l'Aveyron, le dimanche 11 septembre 2005. Il avait été, par son comportement et ses prises de position à ce moment là, un des forgerons de l'amitié qui lie aujourd'hui, les panhardistes du sud-ouest, en décidant de mutualiser nos sorties entre clubs. Quel bonheur, pouvait-on lire sur le visage de Claude, lorsque, au cours de l'étape Trévien - Palavas du tour de France 2007, alors qu'il devait nous quitter à Millau pour rentrer sur Toulouse, il avait décidé inopinément de poursuivre jusqu'à Palavas, à la grande surprise de Janine, tout simplement pour rester avec ses amis. Quel bonheur encore quand il nous a présenté son superbe Junior jaune qu'il venait de finir de restaurer et qu'il n'a eu que trop peu le temps d'utiliser. Quel bonheur enfin, de recevoir Claude et Janine à la sortie du Viaduc, dont ils n'ont manqué que la dernière édition, à cause de sa santé devenue défaillante. Il avait tenu à s'inscrire tout de même, car, jusqu'à la fin, il pensait gagner ce combat inégal qu'il livrait à la maladie.

 

 

Claude, nous garderons de toi, l'image de l'ami et du panhardiste que tu étais, honnête, franc et loyal, avec un immense sens de l'amitié. Nous nous souviendrons que tu n'es pas parti tout seul et que c'est une foule d'amis qui t'ont accompagné, ce mardi 5 février pour ta dernière sortie. Au cours de son homélie, le prêtre qui officiait, a dit de toi : « ...Claude avait bâti, au cours de sa carrière des routes, des ponts, des maisons, mais il était surtout, un bâtisseur d'amitié », nous lui laisserons le mot de la fin. A Janine, Laurent et Daniel tes fils, leurs épouses et tes petits enfants, le CPLF et sa section sud-ouest, présente ses condoléances les plus sincères.