Sud Ouest

5eme sortie au viaduc de Millau

 

Retour à Toulouse !!
La sortie est terminée !!!! (il fallait venir !) Superbe week end comme chaque année, + de 50 voitures !! presque tous les modèles de la gamme Panhard !! X berline, 2 X cabriolet, Z1, Z6 jusqu'a une Z 15, PL 17 L1, L4,L5 (2), L6 et L8, DB HBR5, DB le mans, CD, scarlette et Sera !! plus une dizaine d'autres marques...dauphine, alpine V6 GT, 504 cab, DAF 55, mercedes 190 SL etc etc...

Juste un mot pour dire que parti vers 17 h de La Couvertoirade (12) arrivé vers 19 h 30 sur la rocade Toulousaine...mais seulement a 20 h 30 chez moi !!!

 

J'ai fait les 8 derniers kilomètres sur un camion plateau !!! j'ai essayé le gilet jaune (très seyant ...) mis en place le triangle (d'époque...) et signé un (gros) chèque à mon "taxi" car l'assurance n'a pas voulu prendre en charge cette panne car arrivé trop près de mon domicile !!! (va encore falloir que je pense a changer d'assurance, ça devient lassant ...)

Rien de grave à première vue, le démarreur à du gripper car il fumait quand j'ai ouvert le capot !!
C’est ce que je pensais avant de vidanger et de m’apercevoir que le moteur crachait des caillots !! il faisait plus que tousser !! grosse opération a cœur ouvert en vue !!!

Je pense que la sortie des Pyrénées se fera en spider...

Je commence par la fin car cela s’est mal fini !! mais revenons au compte rendu…

Départ samedi matin à 6 h ½, je suis pas très rassuré car il fait encore nuit et mon éclairage est un peu faible !! je m’arrête comme prévu à Garidech 20 mn plus tard car j’attends une DS d’un adhérent du CPLF de Castelmaurou…je vois arriver une mercedes break moderne ! pneu à plat sur la DS !! pas encore de Panhard dans le garage alors voiture de repli actuelle…
Nous faisons la route ensemble, lui derrière et moi devant c’est plus sécurisant (pour moi), nous passons Albi sans aucune circulation, vers St Sernin un peu de brouillard et du crachin…cela ne dureras pas mais le temps demeurera incertain jusqu'à Peyre.
La météo sera un sujet récurrent lors de ce week end !! surtout ceux qui se plaignent du froid…et ils sont nombreux !! (tout le monde n’a pas la chance d’avoir du sang Aveyronnais dans les veines pour supporter le climat …)
Cependant un léger vent ainsi qu’une légère bruine m’obligeront à mettre un bref instant mon coupe vent…

Sans aucune halte depuis Toulouse ils nous tardent d’arriver sur le parking du rocher…l’arrivée se fait vers 9 h, quelques participants sont la dont des Toulousains partis ce matin avant 6 h !! Certains (une vingtaine) sont arrivés hier soir.

Les voitures pointeront leurs capots durant toute la matinée, les habitués sont toujours là mais quelques uns sont la pour la première fois, en observant les plaques d’immatriculation l’on s’aperçois que pratiquement toutes les régions sont représentées !!

{mospagebreak title=Les tripoux}Pendant ce temps la, didier et son équipe s’occupent de la cuisson des tripous ! pour patienter nous buvons plusieurs café, vin rouge et avalons fouace et saucisse (pas forcément dans cet ordre…)

Je croise william et marie madeleine venue du médoc (avec une 190 SL rouge) qui me demandent si j’ai pas trop de boutons !!?? sur le moment je comprends pas très bien…william m’explique qu’il a lu le post sur sa sortie en médoc et me fait remarquer que la 304 coupé n’a pas eu le premier prix du concours d’élégance (c’est ça qui m’avait foutu les boutons…) mais un prix pour l’équipage le plus jeune !! je rectifie donc…

Durant ses explications les tripous sont prêts !! je n’en prendrais qu’un seul…ne sachant pas le nombre de participants et le nombre de tripous…(c’est une chose que je demanderais en premier l’année prochaine !)

Petite digression sur les tripous…
Au début du XX° siècle, ce plat traditionnel du Rouergue était confectionné dans les fermes le dimanche matin. On le dégustait avant le départ pour la messe.
La poche extérieure est composée d'une panse de veau garnie de fraises de veaux coupées et assaisonnées auxquels on ajoute du jambon. Le tout mijote plusieurs heures dans une sauce à base d'eau, vin blanc, carotte, concentré de tomate, épices, aromates... Certains y ajoutent des légumes et des pieds de veaux.
Comme l’aligot dans l’Aubrac, les tripous sont le plat principal de nombreuses fêtes (fêtes votives, concours de quilles …). Le petit-déjeuner aux tripous est resté l’indispensable manifestation conviviale de toute fête qui se respecte.

La recette des tripous :
1 kilos de tripous déjà faits (11 pièces environ) chez votre charcutier ou votre boucher. Les faire blanchir avec des aromates (céleri, sel et poivre, carottes, thym, laurier).
Egoutter les tripous. Pendant l'ébullition, mettre dans une poêle des lardons, des chutes de jambon, un os de boeuf, un pied de veau.
Rajouter des petits bouts de céleri, des poireaux, du persil, de l'ail, des oignons,de la ciboulette et des aromates. Mettre les tripous dans un récipient et ajouter toute la préparation de la poêle. mettre moitié de vin blanc sec, moitié eau, genièvres, thym, laurier et un peu de safran.
Laisser mijoter deux heures à feu très doux couvert.
Faire une liaison lorsque les tripous sont cuits et ajouter un peu de cognac.

Bon appétit !!

{mospagebreak title=Le départ}C’est sous un léger crachin que Didier nous distribue les plaques de rallye, road book, stylo et T-shirt de la ville de Millau…en échange tout de même d’un (petit) chèque.

Cette formalité indispensable accomplie je continu mes photos des voitures en saluant leurs propriétaires si je les croise. Simple constat : beaucoup plus de monde que les années précédentes malgré d’autres sorties et bourses a cette même date  !!

Les tripous sont maintenant avalés et la visite de Peyre (à pied) est laissé libre, comme le temps ne s’y prête guère nombreux sont resté autour de la tente avec un café…Nous mettons en place sur le pré les tables et bancs pour midi, nous espérons que les coins de ciel bleu entrevues se poursuivrons pendant le repas…
{mospagebreak title=Aligot}Il n’y a "que" 11 tables, c'est-à-dire 100 personnes environ…il faudra se serrer !!

En aveyron il pousse même des parapluies dans les arbres...

Heureusement que le staff affecté aux repas restera debout près des fourneaux !! Merci à eux pour leur sacrifice !!
Nous nous serrerons donc un peu moins sur les bancs pour déguster l’aligot …

Petite digression sur l’aligot…
L'aligot est un mélange de purée de pomme de terre et de tome fraîche qu'il faut travailler et retravailler pour obtenir la texture parfaite. C'est la grande spécialité du Nord Aveyron. L'aligot ne tient pas seulement au ventre, il tient en sympathie. L'aligot qui fut autrefois un plat de subsistance est devenu un plat de fête.

La recette :
Pour 4 personnes :
1 kg de pommes de terre bintje - 400 gr de tome fraîche- 200 gr de crème fraîche épaisse - 1 ou 2 gousses d'ail - sel et poivre
Eplucher les pommes de terre et les gousses d'ail. Couper les pommes de terre en gros morceaux et les faire cuire avec l'ail 20 minutes dans de l'eau bouillante.
Pendant ce temps, couper la tome fraîche en fines lamelles.
A la fin de la cuisson retirer l'ail, passer les pommes de terre au presse-purée en ajoutant éventuellement un peu d'eau de cuisson pour obtenir la consistance désirée.
Incorporer la crème fraîche en mélangeant avec une cuillère à bois, puis rapidement 400 gr de tome fraîche en remuant énergiquement afin d'aérer l'aligot qui doit filer au bout de la spatule en formant un ruban. On peut, si on le désire, parfumer encore d'une gousse d'ail entière écrasée.

Bon appétit !!

Nous échappons aux gouttes de pluie durant le repas mais pas au froid…certains ont sortie leurs tenue de "travail" !! sur celle-ci son occupant nous montre les vestiges de ses derniers travaux de peinture !! (jaune pour junior, rouge pour PL et gris pour jaguar !!) Un autre l’imiteras mais dans une combinaison vierge …
Pendant ce temps la j’essaye de ne pas casser les couverts en plastiques fournis…heureusement que j’ai mon Laguiole à la ceinture !! (comme certains habitués)

Le repas se passe donc pour le mieux …et d’un coup une Panhard se met en route…tout le monde s’active autour des voitures et nous rejoignons  rapidement le convoi pour le circuit de cet après midi !!
{mospagebreak title=Le sud Aveyron}Je pensais connaître le sud Aveyron mais Didier nous a choisis des petites routes a travers le Lévézou tout juste portés sur les cartes !! ce parcours fait environ 70 km vers St Beauzély, Bouloc, Montjaux, St Rome de Tarn, St Georges de Luzençon et Millau…
Arrêt près de Montjaux ou un parking a été aménagé avec un superbe point de vue sur le viaduc de Millau…certains étaient frigorifiés et la visite fut abrégé…(aux dire d’un marseillais il faisait 9 °C…faut-il le croire ??)

Malgré ce court arrêt nous sommes quand même en retard …nous sommes attendu à Millau pour une exposition des voitures sur la place des consuls et un vin d’honneur à la Mairie.
Bernard et son L5 démarre sans rien dire à personne mais tout le monde comprends qu’il faut pas le lâcher !! Nous nous lançons a sa poursuite et c’est à bonne allure que nous arrivons à Millau !! Nous garons nos voitures en épi sur la place en prenant soin de mettre des cartons sous nos carter (je me suis aperçu ensuite que le reniflard avait fuit a côté du carton…)

Didier nous donnes quartier libre jusqu'à 18 h 10…nous partons en petit groupe vers un café en passant par les petites rues du vieux Millau, nous croisons aussi quelques participants qui ont eu la même idée que nous…nous revenons sur la place ou Didier nous demande de partir vers la mairie ou nous sommes attendus…

Petits fours, boissons, discours et remerciements (dans le désordre...) il est maintenant temps de rejoindre l'hotel (avec piscine !!) pour le souper...
Nous nous groupons par affinités aux diverses tables, pendant le repas didier passe sur un grand écran des dizaines (centaines ??) de photos prisent depuis plusieurs années des diverses sorties auquelles il a participé.
Je revois avec plaisir des rassemblements comme la 1er sortie du viaduc et la sortie de Najac...

{mospagebreak title=Le viaduc}Debout de bonne heure le lendemain matin, il pleut pas mais le temps est toujours couvert, devrais se lever cet après midi si météo France se trompe pas…
J'aurais du me garer en marche arrière car la montée est raide...

Je ne prends pas la peine de laver la voiture et je pars direction l’hôtel vers 9 h après avoir refait le plein de la scarlette.

2 photos particulières, le viaduc vu de chez didier et un détail du pare soleil "présidentiel"...

Sur place tout le monde est prêt, je discute avec le proprio de l’alpine V6GT, il me dit être inscrit à un club généraliste de l’Union (banlieue de Toulouse) ou l’ambiance est très bonne…ce que je cherche actuellement car ne roulant pas exclusivement en Panhard…

Didier nous transmet rapidement les consignes pour le RDV au pied du viaduc à 10 h…nous partons vers Peyre le long du Tarn puis empruntons la nouvelle route (depuis l’an dernier) en lacet sous le viaduc

Nous sommes un peu en avance et j’en profite pour photographier la scarlette sous le viaduc, nous obstruons un petit peu la route et certains automobiliste nous le font savoir…

{mospagebreak title=24 en panne}Deux 24 sont tombés en panne !! la même !! une bougie à sauté de son emplacement faute à un filetage trop usés !! il m’était arrivé la pareille l’an dernier !! je fourni un bout de bois et du fil de fer pour une réparation de fortune qui doit tenir 5 ou 600 km le temps au conducteur de rentrer chez lui …

Même le chien semble dubitatif ....

Le portail du parking nous est ouvert et nous mettons les Panhard sur 3 files sous le viaduc pour quelques photos souvenirs…

Nous-mêmes nous installons sur un talus ou des photographes immortalise le moment…quelques retardataires passent à ce moment là…pas de photos pour eux !!

20 mn plus tard il est temps de repartir pour La Couvertoirade par des routes même pas portées sur les cartes (sauf IGN 1/25000 !!)
{mospagebreak title=La Couvertoirade}Ce village Aveyronnais est lui aussi classé parmi les plus beaux villages de France. Nous nous garons en épi au pied des remparts sous un vent qui refroidit vite nos moteurs ainsi que certains des participants !!

La visite se feras en 2 groupes, le premier partira avec un jeune barbu, je choisi le deuxième avec une charmante guide…la visite se feras au pas de charge j’ai du mal à suivre tout en faisant mes photos !!

La visite avec guide est un plus indéniable lors d’une visite d’un site historique, sans cela je n’aurais rien su des templiers et hospitaliers et de la construction du village de la couvertoirade, on apprécie alors pleinement la visite, seul inconvénient aujourd’hui, le temps nous manque…

{mospagebreak title=Lavogne}Ci après des vues d'un point d'eau typique sur le larzac pour les brebis...jamais vue ailleurs !

Nous faisons donc un tour rapide à l’extérieur des remparts puis tout aussi rapide à l’intérieur…vieilles rues, château, église, cimetière, four à pain et chemin de ronde…

L'église et son cimetière...il n'y a personne dessous selon les dires de notre guide aussi nous pouvons circuler la ou bon nous semble...

Les vitraux ne sont pas d'époques mais sont l'oeuvre d'un artiste Millavois.

Après la visite avec guide, visite libre des remparts pour une vue imprenable sur les toits et environs...

J’entends Didier dire au premier groupe que l’on nous attend à la mairie, j’abrège donc la fin de la visite pour redescendre…j’arrive pour entendre quelques mots du maire et les remerciement de Didier à celle-ci…il n’y a que le premier groupe de présent l’autre est toujours sur les remparts…

{mospagebreak title=Restaurant}Le départ est donné rapidement pour le restaurant…on dirait un départ en épi type Le Mans tellement nous sommes pressés !! nous n’avons que quelques km à parcourir pour arriver dans un domaine consacré au chevaux, une course est même en cours !
Nous investissons une carrière avec nos Panhard…

Cette carrière n’avait jamais vue autant de chevaux à la fois !! environ 200 sans compter certaines …alpine et autres mercédès …certain on préféré faire parking à part…la dernière arrivée est le CD de Anne. (ce fut le premier CD que j’ai vue de ma vie il y a une dizaine d’années à Nimes lors d’un salon auto, je ne savais même pas que ce genre d’auto pouvait exister !!)

Au resto je me trouve a côté de barrokia (et pl1724) et nous nous pouvons faire connaissance, au cours du repas nous parlons évidemment du forum …un ami me demande de poser une question sur le forum mécanique concernant le démontage des larmiers, il se doute bien que cela feras réagir car personne n’osent les démonter !! lui m’explique les outils qu’il à réaliser pour les démonter et surtout les remonter sans déformation…(il est un peu perfectionniste…mais hyper compétent)
Il est plus de 16 h et certains se prépare au départ…nous suivons le mouvement.
Les Toulousains décident de faire la route ensemble comme l’an dernier, personne ne veut prendre la tête du convoi !!
On me positionne d’office comme meneur croyant que je connais le chemin du retour puisque j’ai vécu en Aveyron !! comme je l’ai déjà dit nous sommes venue par des petites routes que je ne connaissais pas !!
Heureusement Didier sort du restaurant et m’indique rapidement en 3 mots la route à suivre !! je démarre au ¼ de tour et je trace la route…malheureusement je suis le seul à connaître la route et quand je prends l’A75 comme me l’a dit Didier certains continuent tout droit vers Cornus !! (la route de ce matin…) on ne les reverras plus !! (j’espère qu’ils ne sont pas arrivées trop tard à Toulouse …)
Nous ne sommes plus que 4 voitures !! après 2 arrêts avant Albi nous continuons vers Toulouse…
La suite vous la connaissez …panne de démarreur (sûrement suite a un cour jus selon Didier) sur la rocade et retour sur camion plateau !! j’ai pu voir passer Paul et sa 24 filant sur Mondonville sans me voir …
Superbe week end mais final un peu triste à Toulouse...